Zeghdar reçoit des responsables du GACU

Aps Dimanche, 01 Août 2021

ALGER – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a tenu lundi une réunion avec les responsables du Groupement Algeria Corporate Universities (GACU), au cours de laquelle a été présenté le bilan de cet établissement, créé dans le but de favoriser le rapprochement entre le secteur industriel et l’université, a indiqué un communiqué du ministère.

A ce titre, les responsables du GACU ont passé en revue les activités les plus importantes que l’université a menées depuis son entrée en service en 2018, dont principalement l’élaboration de la Nomenclature algérienne des métiers de l’industrie, notamment ceux qui nécessitent de grandes techniques, en vue de garantir le transfert d’expériences entre les travailleurs et les générations.

Il s’agit, en outre, de la signature de plusieurs accords de coopération entre les entreprises industrielles publiques et nombre d’universités algériennes, afin d’impliquer réellement l’université dans le domaine industriel à travers la préparation des programmes de formation spécialisés en coopération entre les universités, les entreprises industrielles et le “GACU”.

Entre autres accords signés, il y a lieu de citer ceux liés à l’élaboration d’un programme de formation spécialisé dans les métiers de la sidérurgie et de la métallurgie, destiné aux étudiants de l’université de Jijel, en coopération entre l’université et la Société Algerian Qatari Steel (AQS), ainsi qu’au programme élaboré par l’université de Constantine en collaboration avec l’Entreprise Tracteurs agricoles de Constantine (ETRAG) et l’Entreprise nationale des matériels de travaux publics “ENMTP” dans le domaine des industries mécaniques.

Ces accords ont contribué au développement de nombre des produits industriels tels le moteur marin, la grue destinée aux travaux publics et les machines de stérilisation.

LE GACU a mis en place, en collaboration avec des instances de la recherche scientifique et des universités, des pôles technologiques spécialisés notamment en ingénieries pharmaceutiques, mécanique avancée, céramique et mécatronique.

Pour parvenir à un rapprochement plus étroit entre la recherche scientifique et le secteur de l’Industrie, M. Zeghdar a jugé nécessaire de revoir le statut juridique de cette instance de manière à lui conférer davantage de prérogatives et de moyens matériels et humains.

A ce propos, il a donné des instructions à l’Université industrielle pour l’élaboration d’une base de données intégrée incluant les potentialités et les besoins du secteur, la production, l’importation ainsi que les compétences au niveau des universités, centres de recherche et entreprises industrielles publiques et privées. Le but étant de hisser le taux d’intégration et réduire l’importation.

Le ministre a également instruit l’Université d’accompagner le groupe public Getex pour développer ses produits, notamment en matière de conception.

Concrètement, poursuit-il, il faudra mettre en place des programmes de formation spécialisés pour permettre au Groupe d’être au diapason des derniers développements en la matière.

A noter que cette réunion tenue avec des cadres de l’Université industrielle vient clôturer la série de rencontres initiées par le ministre avec les groupes industriels.