Secteur du Tourisme

Par ses effets attendus en Algérie, le tourisme n’est plus un choix, c’est devenu une priorité économique nationale. Le tourisme est  un vecteur clé du développement socioéconomique.

Dans ce contexte, le SDAT est un instrument qui traduit la volonté de l’État de valoriser le potentiel naturel, culturel et historique du pays et de le mettre au service de la  « mise en tourisme » de l’Algérie afin de la hisser au rang de destination compétitive.

Le nouveau concept du tourisme algérien se fonde sur les atouts naturels et construits du pays et sur les tendances actuelles en matière de tourisme mondial.      

Il définit 7 filières qu'il s'agit de promouvoir :

1- Tourisme interne.

2- Tourisme Saharien « Désert » (parmi les "must" de la planète).

3- Tourisme Balnéaire (sur le segment littoral méditerranéen).  

4- Tourisme de Ville (avec des sous-filières variées et complémentaires : les loisirs périurbains et le fun-shopping, le tourisme d'affaires, la découverte des cœurs de villes…).  

5- Tourisme Thermal et de Bien-être. 

6- Tourisme Culturel et Evénementiel. 

7- Tourisme de Niches, constitutives du tourisme moderne (plongée, chasse, escalade, raid, marathon…).

Les 5 pré requis pour l’investissement

- Préservation et valorisation des sites touristiques.

- Classement et étude des Zones d’Expansion Touristique

- Assainissement du foncier

- Accessibilité et Viabilisation

- Reconstitution du stock foncier

- Un environnement international de plus en plus compétitif

- Attente d’un meilleur rapport Qualité/Prix.

- Des clientèles à conquérir ou reconquérir.

- Des attentes de plus en plus élevées d’accueil, d’hygiène et de sécurité de la part des touristes, nationaux ou internationaux.

- Des standards internationaux en forte évolution.

La démarche adoptée : 

- Activer en rang organisé.

- Créer un partenariat entre les opérateurs œuvrant dans la chaîne de production et de distribution des produits touristiques.

- Assurer une cohérence de l’offre touristique, dans le cadre d’un partenariat associant tous les acteurs concernés.

Ce plan est orienté en direction du soutien aux activités touristiques et aux investisseurs, à travers : 

Partenariats avec les institutions financières et les banques,

- Mise en relation des promoteurs et investisseurs avec les banquiers et les financiers pour assurer des montages de projets fiables.

- Appui et accompagnement des promoteurs et porteurs de projets d’investissement touristique, auprès des services concernés pour l’obtention des différentes autorisations administratives nécessaires au lancement des projets,

- Batterie de mesures financières et économiques consenties par l’Etat (incluses dans les lois de finances).

Est un Établissement Public à caractère Industriel et Commercial

L’ANDT a pour mission

  1. De veiller à la protection et à la préservation des Zones d'Expansion Touristique (ZET)
  2. Identifier le portefeuille foncier relevant du Domaine Privé de l’Etat (DPE) pour sa mise en concession
  3. Exercer le droit de préemption au profit de l’Etat sur les biens privés situés à l’intérieur des Zones d'Expansion Touristique (ZET)
  4. Procéder aux études et à l’aménagement des terrains destinés aux activités touristiques, hôtelières et thermales
  5. Assurer ou de faire assurer l’entretien et la maintenance des installations et équipements communs

La Zone d’Expansion Touristique est un foncier touristique classé qui de par les atouts qu’il recèle, est protégé par une Loi, et son exploitation est réservée exclusivement aux activités touristiques. La Zone d’Expansion Touristique est soumise à un Plan d’Aménagement Touristique (PAT) qui détermine l’espace constructible précisé par un programme d’infrastructures à réaliser. Le foncier touristique classé au niveau national compte 205 ZET qui totalisent une surface foncière de 53197.63 Ha.

Avantages liés à l’accès au foncier

Les modalités de concession sont les suivantes :

  • La redevance locative annuelle est fixée par les services des Domaines, territorialement compétents, et correspondant à 1/20e de la valeur vénale du terrain concédé.
  • Un abattement sur le montant de la redevance locative est fixé comme suit :

90% pendant la période de réalisation de l’investissement pouvant s’étaler d’une (1) année à trois (03) années.

50% pendant la période d’exploitation pouvant s’étaler d’une (01) année à trois (03) années.

  • Au dinar symbolique le mètre carré (m2) pendant une période de dix (10) années et 50 % du montant de la redevance domaniale au-delà de cette période pour des projets d’investissement implantés dans les wilayas ayant servis pour l’exécution de programmes du Sud et des Hauts-Plateaux.
  • Au dinar symbolique le mètre carré (m2) pendant une période de quinze (15) années et 50 % du montant de la redevance domaniale au-delà de cette période, pour des projets d’investissement implantés dans les wilayas du Grand Sud (LFC 2009).