Les réformes engagées par l’Algérie encouragent les opérateurs italiens à investir dans ce pays

Le Président du Conseil des ministres italien, M. Mario Draghi, a estimé, lundi à Alger, que les réformes engagées par l’Algérie encourageaient les opérateurs italiens à investir dans ce pays.

« Les réformes engagées par l’Algérie augmentent la confiance des investisseurs, tout en leur accordant une grande opportunité pour le développement de leurs activités dans ce pays », a fait savoir M. Draghi dans une allocution prononcée à l’ouverture du Forum d’affaires algéro-italien.

Après avoir rappelé les relations historiques solides entre les deux pays, le Président du Conseil des ministres italien a appelé à l’impératif de travailler « main dans la main dans tous les domaines », soulignant que les sociétés italiennes étaient présentes en Algérie dans plusieurs domaines, en tête desquels, l’énergie, les infrastructures, le transport et les industries agro-alimentaires.

Toutefois, ces partenariats sont appelés à s’élargir à d’autres secteurs, à l’instar des énergies renouvelables, de l’industrie pharmaceutique et des technologies modernes, et ce, grâce au Forum d’affaires algéro-italien, dont nombre de nouvelles conventions devront en découler, selon M. Draghi.

Il a appelé, en outre, les opérateurs des deux pays à œuvrer de concert pour relever le défi de la sécurité alimentaire.

Pour rappel, l’ouverture des travaux du Forum d’affaires algéro-italien, organisé au CIC, s’est déroulée sous la co-présidence du Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, et du président du Conseil des ministres italien, M. Mario Draghi, en présence des membres des Gouvernements des deux pays.

Ce Forum, tenu en marge du 4ème Sommet intergouvernemental algéro-italien, est marqué par la participation de 500 hommes d’affaires, dont 180 italiens des différents secteurs d’activité.

APS 19-07-2022

A lire également