Secteur des TIC (Mise à jour  Avril 2017)
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les avancées dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication deviennent de plus en plus déterminantes pour l’édification d’une économie efficiente, basée  sur le savoir et l’information.

Aussi l’Etat algérien a privilégié le développement des Technolologies de l’Information et de la Communication « TIC », au centre des stratégies et politiques de développement économique et social.

Ainsi, au titre de ses réalisations et utilisation des nouvelles technologies, l’Algérie a été classée le troisième pays «le plus dynamique » dans le monde par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), la plus haute instance internationale des télécommunications et a été positionnée parmi ceux qui ont réalisé « des progrès substantiels » dans le développement des technologies de l’information et de la communication.

 

En effet, des réalisations importantes sont à l’actif de ce  secteur, dont les principales concernent :

 

  • la liaison à fibre optique Alger-Ain Guezzam :

La liaison à fibre optique Alger - Ain Guezzam, jusqu’à la frontière avec le Niger, est partie intégrante de la liaison à fibre optique Alger (Algérie) – Zinder (Niger) - Abuja (Nigeria).

 

Ce projet  lancé dans le cadre du NEPAD, est destiné à mettre  cette infrastructure à la disposition des populations de ces trois pays et des pays voisins, et d’assurer  une communication vers l’Europe à  travers des points de relai en Algérie via  des câbles sous-marins à fibre optique.

Cette liaison sera renforcée et sécurisée à travers la réalisation, de deux itinéraires en vue d’assurer  la continuité de services en cas de  dysfonctionnement.

 

  • la liaison à fibre optique sous-marine  Oran/Valence :

La réalisation de la liaison à fibre optique sous-marine (ORVAL)  liant Oran à Valence, d’une capacité de 100 Gbps et  d’une longueur de 563 Km, représente un investissement technologique stratégique, qui viendra renforcer l’accès aux services réseau de qualité élevée, à l’instar des deux câbles déjà existant, à savoir  SMW4 liant Annaba à Marseille, et Alpal2 qui lie Alger à Palma.

 

  • Téléphonie mobile :

S’agissant de la téléphonie mobile, ce  domaine, en plein expansion, est marqué par l’émulation  de trois opérateurs en lice sur le marché, totalisant ensemble  près de 45 millions d’abonnés avec des offres de plus en plus diversifiées, à des prix concurrentiels.

La téléphonie mobile de technologie 3G, mise en œuvre depuis 2014, s’est  déployée graduellement sur l’ensemble du territoire national ; elle s’est étendue au cours de l’année 2016 à la technologie 4G, de très haut débit, permettant la facilitation de la vie digitale de l’entreprise et du citoyen.

 

  •  Télécommunications par satellite :

En complément aux réseaux terrestres et sous-marins, plusieurs actions ont été menées et d’autres sont en cours, dans le domaine des télécommunications par Satellite, pour la  réalisation d’un ensemble de plateformes offrant aux usagers une multitude de solutions en termes de télécommunications et de service par satellite (VSAT, IP phone, Visioconférence, Géo localisation).

 

En matière de communications spatiales :

En plus des trois satellites déjà opérationnels, l’Algérie lancera en 2017, le satellite Alcomsat-1 qui permettra la connexion à Internet sur l’ensemble du territoire national y compris les régions les plus enclavées. Ce satellite prendra en charge, durant les phases de perturbation sur la fibre optique, la continuité de la connexion et ce, à des coûts réduits.

 

Autres domaines nécessitants une contribution pour le développement des TICs notamment dans :

 

  •  Le développement de l’économie numérique
  •  Les Parcs technologiques (Innovation R&D et industrie des TIC)
  •  La monétique
  •  L’introduction du e-Learning et  de plate-forme e-logistique
  •  La télémédecine
  •  Les infrastructures spatiales
  •  Les antennes et satellites
  •  La certification électronique
  •  Les systèmes de sécurisation des Banques de Données
  •  La modernisation du service postal
  •  L’expertise et la formation
  •  L’informatisation du service public (e-administration)

 

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site