Secteur du Tourisme
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Introduction

 

Le tourisme constitue le nouveau moteur de développement durable, de soutien à la croissance et de vecteur clé de la tertiarisation de l’économie en raison du potentiel de création de richesses, d’emploi et de génération de revenus durables.

L’Algérie entend donner au secteur du tourisme une dimension à la mesure de ses potentialités et de ses atouts.

Il s’agit désormais de développer la montée en puissance du tourisme national et de l’insérer dans les circuits commerciaux du tourisme mondial grâce à l’émergence de la destination Algérie comme destination touristique de référence au plan international.

En termes d’objectifs, et au-delà des aspirations à contenu essentiellement économique, les textes en vigueur réaffirment la volonté de l’Etat de préserver l’environnement, d’améliorer le cadre de vie, de valoriser le capital naturel, culturel et de mettre en valeur le patrimoine touristique national.
S’appuyant sur la mise en valeur des régions de leurs atouts et leur attractivité,le tourisme par ses triples effets :

  • Macroéconomique (emploi, croissance, équilibres externes, investissements), d’entraînement des autres secteurs (agriculture, artisanat, culture, services, transports, services, BTPH, industrie, agriculture, emplois, revenus, devises, développement local,…) de socialisation d’échange et d’ouverture.
  • La prise de conscience nationale de l’enjeu du développement touristique en tant que vecteur de développement économique et social impose la nécessité de se doter d’un cadre stratégique de référence et d’une vision à l’horizon 2030, appuyée sur des objectifs contenus dans le présent Schéma, objet du débat actuel.  Le Schéma d’aménagement touristique, « le SDAT » est une composante du SNAT 2025, prévu par la loi 02-01 du 12 décembre 2001 relative à l’aménagement du territoire et du développement durable.

Le Schéma Directeur d’Aménagement Touristique « SDAT» 2025 constitue le cadre stratégique de référence pour la politique touristique de l’Algérie. À sa faveur l’État :

  • affiche sa vision du développement touristique national aux différents  horizons à court terme (2009), moyen terme (2015) et long terme (2025) dans le cadre du développement durable afin de faire de l’Algérie un pays récepteur.
  • définit les instruments de sa mise en œuvre et précise les conditions de sa faisabilité

 

Les cinq leviers de la mise en tourisme de l’Algérie : le nouveau concept du tourisme algérien

La mise en tourisme graduelle et durable de l’Algérie vise à jeter les fondements nécessaires à l’émergence de la Destination Algérie, une destination original e et compétitive, capable de positionner le pays au niveau Méditerranéen international d’une part et de répondre aux besoins des nationaux en terme de vacances, de loisirs et de détente d’autre part.

Cinq dynamiques sont le levier de la mise en tourisme du pays organisée  au tour d’un nouveau concept du  tourisme algérien.  Elles tendent :

  • A la  valorisation de la destination Algérie pour accroître l’attractivité et la compétitivité de l’Algérie;
  • Au développement des pôles et villages touristiques d’excellence par la rationalisation de l’investissement et le développement.
  • Au déploiement d’un plan qualité tourisme (PQT) pour le développement de l’excellence de l’offre touristique nationale intégrant la formation par l’élévation professionnelle, l’éducation, l’ouverture aux Technologies de l’Information et de la Communication(TIC) et le positionnement sur de nouvelles  niches touristiques conformes aux  nouvelles tendances mondiales;
  • A la promotion de la transversalité et de la cohérence dans l’action par l’articulation de la chaîne touristique et la mise en place d’un partenariat public - privé;
  •  A la définition et la mise en œuvre d’un plan de financement  opérationnel pour soutenir les activités touristiques et les promoteurs - développeurs et attirer les investisseurs nationaux et internationaux.

 

Objectif du schéma de l’aménagement touristique à l’horizon 2025 (SDAT)

 

Partie intégrante du Schéma National d’Aménagement du Territoire (SNAT 2025) et cadre stratégique de référence pour la politique du tourisme de l’Algérie et par lequel l’Etat : 

  • Affiche sa vision du développement touristique à différents horizons temporels soit à court terme (2009), moyen terme (2015) et long terme (2025) dans le cadre du développement durable afin de faire de l’Algérie un pays récepteur;
  • Définit les instruments de sa mise en œuvre et précise les conditions de sa faisabilité;
  • Assure dans un cadre de développement durable le triple équilibre de l’équité social, de l’efficacité économique et de la soutenabilité écologique;
  • Valorise le potentiel naturel, culturel et historique du pays et le met au service de l’Algérie afin de la hisser au rang de destination d’excellence dans la région euro méditerranéen.

Il précise de ce fait pour l’ensemble du pays ainsi que pour chacune des parties du territoire national, les orientations stratégiques d’aménagement touristique dans le cadre d’un développement durable.

 

Le SDAT s’appuie sur 05 dynamiques:

  • Valoriser la destination « Algérie » pour accroître l’attractivité et la compétitivité,
  • Développer des pôles et villages touristiques d’excellence par la rationalisation de l’investissement,
  • Déployer un plan qualité tourisme (PQT),
  • Promouvoir la transversalité et la cohérence dans l’action par l’articulation de la chaîne touristique et la mise en place du partenariat public- privé ;  
  • Définir et mettre en œuvre un plan de financement opérationnel pour soutenir les activités touristiques et les promoteurs- développeurs et attirer les grands investisseurs et les tours -opérateurs.

 

Le SDAT a délimité  07 grandes zones  touristiques selon les atouts propres et spécifiques à chacune des régions du  territoire du pays : Zone Nord Centre, Zone Nord Est I, Zone Nord Est II, Zone Ouest, Zone des Hauts- Plateaux, Zone Sud, Zone Grand Sud.
 
Dans la perspective du développement du tourisme les autorités publics entreprennent la création de sept pôles touristiques dont l'objectif  de répondre à la demande du marché et jouissant d'une autonomie suffisante pour pouvoir rayonner à l’échelle nationale et/ou internationale.

 

 

Les sept Pôles Touristiques d’Excellence

 

Chaque pôle est constitué de plusieurs composantes mises en synergie entre elles. C’est en fonction de ses potentialités et de son attractivité territoriale, que des thématiques adaptées y seront développées pour garantir une offre multiple et diversifiée répondant aux attentes des différents segments de clientèles.

Pour autant, chacun des pôles est identifié au travers d’une thématique principale et dominante qui forge son identité et lui donne son image de marque phare car par essence le tourisme se déplace et se concentre sur certains lieux, produits et périodes.

De par sa vocation et ses effets d’induction, de liens et de création de nouvelles formes spatiales le tourisme se meut, se déplace, croît et se concentre sur certains lieux, territoires, produits, filières et périodes.

 

Le pôle Touristique d’Excellence Nord-Est : (Skikda, Guelma, Annaba, El Tarf, Souk Ahras et Tébessa) se caractérise par plus de 300 km de côte et de 874.000 ha de forêt, constitue le point d’appui et la locomotive pour un développement touristique de niveau régional à dominance balnéaire et renfermant de fortes potentialités pour le développement du tourisme de montagne.

 

 

 

Le pôle Touristique d’Excellence Nord-Centre :  (Alger,  Tipasa,  Blida,  Boumerdes, Chlef, Ain Defla, Médéa, Bouira, Tizi Ouzou et Bejaia) se caractérise par sa position centrale et une façade méditerranéenne s’étalant sur 615 Km, soit 51 % du littoral algérien, il est desservi par une infrastructure de base développée, et regroupe des équipements exceptionnels, de niveau national et international, des services variés, des pôles d’activités et d’industries, des potentiels qui ont favorisé une forte attractivité.

 

 

 

Le pôle Touristique d’Excellence Nord-Ouest:  (Oran,  Ain  Témouchent, Tlemcen,Mostaganem, Mascara, Sidi Bel Abbés et Relizane) de par sa position géographique extrêmement stratégique, situé à moins de deux heures du principal marché émetteur de touristes ; l’Europe (Espagne), ce pôle de 35.000 Km² est desservi par une infrastructure de base développée, et regroupe des équipements assez appréciables, de niveau national et international, des services, une industrie dense, un potentiel riche et varié qui ont favorisé une forte attractivité et une occupation non étudiée de certains espaces touristiques.

 

 

 

Le pôle Touristique d’Excellence Sud Est: (Ghardaïa, Biskra et El Oued) s’étend sur une superficie de l’ordre de 160 000 km² et abrite une population estimée à environ 1,5 million d’habitants, avec Ghardaïa comme pôle majeur et porte d’entrée du désert.

 

 

 

 

 

Le pôle Touristique d’Excellence Sud Ouest:  (Adrar,  Bechar)  s’étend  sur  une superficie de l’ordre de 603 000 km²."Touat – Gourara" est un pôle  patrimonial de dimension mondiale avec un nouvel espace dynamique à consolider,  un nouvel espace émergent (zone frontalière).

 

 

 

 

 

Le pôle touristique d’excellence Grand Sud  « Tassili  N’Ajjer »:  se  situe essentiellement dans la wilaya d’Illizi qui s’étend sur une superficie d’environ 284 618 Km² .Ses richesses naturelles, culturelles et archéologiques représentent 03 principaux atouts qui peuvent permettre son développement futur. Les grands espaces de ce pôle d’excellence, contiennent des abris de peintures rupestres de haute valeur historique. Ces richesses culturelles  sont protégées grâce à la présence d’un parc national (parc national du Tassili) classé patrimoine mondial par l’UNESCO en 1981.

 

 

Le pôle touristique d’excellence Grand Sud  « Ahaggar » s’étend sur une superficie d’environ 456 200 Km² du territoire national. Ce  pôle qui s’articule autour de Tamanrasset, de par l’immensité de son territoire et des richesses culturelles et naturelles qu’il recèle, peut être considéré comme un pôle stratégique et de haute valeur en matière de développement touristique de la région. Le patrimoine archéologique, naturel, culturel présent dans l’Ahaggar est susceptible d’être exploité non seulement sur le plan touristique mais aussi sur le plan économique et social.

 

 

 

 

 

Les Mesures Incitatives pour le Développement de l’investissement touristique

  •  Prise en charge sur le fonds d’appui à l’investissement, la promotion et la qualité des activités touristiques des dépenses liées à la promotion touristique et toute autre dépenses d’appui à la réalisation de projets d’investissement touristique;
  • Les activités touristiques sont soumises à l’IBS au taux de 19 % alors que les autres activités sont soumises aux taux de 25%;
  • En matière d’IBS, exonération pour une période de 10 ans pour les entreprises touristiques créées par les promoteurs nationaux ou étrangers à l’exception des agences de tourisme et de voyages ainsi que les sociétés d’économie mixte exerçant dans le secteur du tourisme ;
  • Les investissements dans les projets touristiques à réaliser au niveau des wilayas du nord et celles du sud bénéficient respectivement d’une bonification de 3 % et 4,5 % du taux d’intérêt applicable aux prêts bancaires;
  • Les actions de modernisation des établissements touristiques et hôteliers à réaliser au niveau des wilayas du nord et celles du sud engagées dans le cadre du « plan qualité tourisme » bénéficient respectivement d’une bonification de 3 % et 4,5 % du taux d’intérêt applicable aux prêts bancaires;
  • Exonération permanente de la TAP pour les activités touristiques, hôtelières et thermales;
  • Application, jusqu’au 31/12/2019, du taux réduit de 7 % de TVA pour les prestations liées aux activités touristiques, hôtelières et thermales, de restauration touristique classée, de voyages et de location de véhicules de transport touristique) ;
  • Exemption du droit d’enregistrement pour les opérations d’augmentation du capital ainsi que pour la constitution de sociétés dans le secteur du tourisme;
  • Application du taux réduit de droit de douane sur les acquisitions d’équipements et d’ameublement non produits localement rentrant dans le cadre de la mise à niveau en application du « plan qualité tourisme »;
  • En vue de favoriser le développement du secteur du tourisme au niveau du sud et hauts plateaux, la concession des terrains nécessaires à la réalisation des projets d’investissements touristiques bénéficie respectivement d’un abattement de 50 % et 80 %;
  • Elargissement des avantages accordés dans le cadre du dispositif de l’ANDI aux investissements liés aux activités touristiques et hôtelières classées ;

 

Ecoles et centres de formation

 

Plusieurs écoles supérieures  et centres de formations spécialisés dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme ont plus de 10 ans d'expérience à savoir:

  • Ecole Nationale Supérieure du Tourisme (ENST) – Alger
  • Institut Nationale des Techniques Hôtelières et Touristiques (I.N.T.H.T.)- TIZI OUZOU
  • Centre d’Hôtellerie et du Tourisme  (CHT) – Bou-saada
  • CFPA : 55 centres dispensant des formations diplômantes  (CAP) dans les branches de l’hôtellerie (cuisine, restauration et réception).
  • INSFP : 10 instituts dispensant des formations diplômantes  (Brevet de Technicien supérieur) dans les branches de l’hôtellerie (cuisine, restauration, hébergement/réception, administration hôtelière et guide accompagnateur).
  • Ecole Supérieure d'Hôtellerie et de Restauration (ESHRA) - Ain Benian – Alger

 

Le nombre de projets enregistrés auprès de l'ANDI pour la période 2002-2013 dans le secteur du Tourisme est de 489 projets.

 

Montant: Millions de DA.

SECTEUR D'ACTIVITE  NOMBRE DE PROJETS  MONTANT    NOMBRE D'EMPLOIS 
Tourisme 489 886 445
43 871

 

 

 

© 2013 ANDI   |   Route Nationale N° 5 Cinq Maisons , Mohammadia Alger   |  Tél : 021 52 20 14 - 021 52 20 15                                                Plan du site